Ma rencontre avec Les Grands Causses date de l'enfance et quoique très jeune je fus tout de suite conquise. Si bien qu'à l'adolescence lorsque nous dûmes redescendre vers ces basses terres que ma mère regrettait, je gardais toujours en mémoire les couleurs, les parfums, et les murmures qui m'avaient enchantée.
... Plus tard, me fut enfin accordée la grâce de retrouver ces chères étendues et de vivre dans un hameau semblable à celui de mon enfance.
Aussi, lorsqu'il me prit la fantaisie d'écrire, est-ce tout naturellement vers ces terres privilégiées que j'ai tourné mes regards. Voici donc ce qu'il se dit dans le pays d'en haut :
choisissez un titre ci-dessous pour en lire l'histoire, les troisièmes et dernières parties sont en ligne...
Michèle P.B.
début, sinon >2 La horde >2 et fin début, sinon >2 Réglisse >2 | >3 et fin
L'herbe qui rendit les femmes muettes
>2 | >3 et fin
Le poulailler
>2 | >3 et fin
début, sinon >2 L'homme qui croyait tout savoir
>2 | >3 et fin
Le Coustalou ou la nuit
des crapauds
>2 | >3 et fin
La rose des sables, l'anémone et la crevette >2 | >3 et fin
début, sinon >2
Le menhir >2 et fin
La Dame Blanche >2 | >3 et fin le Vent >2 et fin